Pelouse-et-Gazon.fr

La tonte du gazon

Le guide de la Tonte du Gazon par Pelouse-et-Gazon.fr

Entretien le plus courant et le plus connus des jardiniers, la tonte du gazon détient tout de même ses petits secrets. Pour qu’une tonte soit réalisée correctement, il faut avoir en tête quelques notions simples, qui vous aideront à entretenir votre gazon de façon efficace.

Tondre son gazon, à quoi ça sert ?


Votre gazon est composé de graminées, ou « Poacées » qui est un nom plus scientifique. Les graminées sont des petites plantes généralement herbacées, elles sont plus souvent désignées sous le nom « herbes » et « céréales ». Ces graminées montent en tiges et produisent des graines, mais elles produisent également des talles à la base de la tige. Ces talles constituent des touffes d’herbes et donnent l’effet « tissé » et permettent d’obtenir une surface dense en graminées.

L’intérêt de la tonte est de limiter la pousse en hauteur et ainsi d’éviter la montée en graine qui demande beaucoup d’énergie à la plante. En limitant cette montée en graine, l’énergie de la graminée est concentrée sur la production de talles. Un tapis végétal dense est alors obtenu. C’est la définition d’un gazon : une pelouse créée et entretenue par l’Homme à des fins particulières.

Si l’on ne tond pas sa pelouse, les graminées vont être parsemées. C’est-à-dire que le nombre de talles va être limité et que les plants ne se rejoindront plus. La pelouse va être haute et finir par monter en graines. Ces graines vont bien pouvoir redensifier la surface si elles germent, vous obtiendrez alors une pelouse à l’état naturel mais l’effet de gazon ne sera pas obtenu. La montée en graine demande de l’énergie et affaibli la graminée qui n’occupera jamais toute la surface disponible. Les mauvaises herbes (comme les adventices) prendront la place disponible (surface non couverte par le gazon) et finiront par envahir complètement votre terrain.

Comment procéder pour tondre son gazon ?

Avant de savoir à quelles périodes ou à quelle fréquence il faut tondre, il faut connaitre une règle à respecter absolument si l’on veut garder son gazon en santé : il ne faut pas tondre plus d’un tiers de la hauteur du gazon. Si l’on veut créer un gazon court à partir d’une pelouse assez haute, il faut y aller progressivement, sous peine d’abimer les graminées qui ne se remettront pas d’une tonte directement rase.

Période de tonte

La tonte s’effectue entre le début du printemps (l’arrivée des beaux jours en fonction de l’année) et la fin de l’automne avec l’arrivée des premiers froids. La croissance est bonne au printemps, faible durant l’été, et plus forte à l’automne, période à laquelle le gazon se régénère.

Fréquence de tonte

Les tontes sont généralement hebdomadaires au printemps et à l’automne, et sont effectuées tous les 10 jours à l’été.
Cela peut cependant varier selon votre gazon. Les gazons d’ornements sont tondus plus courts, ainsi vous pourriez être amener à le tondre plus souvent.
Par exemple, en respectant la coupe maximale d’1 tiers de la hauteur du gazon :

  • Si vous voulez maintenir un gazon à 4 cm, il faudra le couper dès qu’il atteint 6cm.
  • Si vous entretenez une pelouse plus haute à 7cm, vous pouvez tondre à 10cm.

-> Il y a alors un espacement plus grand entre les tontes de la durée du temps de pousse d’1cm de gazon.

Hauteur de coupe

Vous pouvez varier la hauteur de tonte de votre gazon au fil des saisons. Il est recommandé de laisser le gazon un peu plus haut en été qu’au printemps (entre 1 et 2,5cm plus haut), afin de protéger la base du gazon des rayons de soleil. En automne, il n’y a pas de problème à tondre court. Le soleil est moins violent et le gazon est en pleine croissance.

Les tondeuses sont équipées de systèmes permettant de régler la hauteur de coupe.

Dans le cas où votre pelouse est haute et que vous souhaitez obtenir un gazon court, allez-y progressivement. En ne coupant pas plus d’1 tiers de la hauteur du gazon à la fois, et en laissant le gazon s’habituer à sa nouvelle hauteur.
Prenons un exemple : vous entretenez votre gazon à une hauteur de 7cm, mais vous aimeriez un gazon plus court, à 4cm.

  • En entretenant votre gazon habituellement à 7cm, vous le tondez lorsqu’il est à 10cm. Tondez-le alors dès 9cm avec une hauteur de coupe de 6cm.
  • Pour stabiliser le gazon, effectuez à nouveau une tonte à 6cm lorsque la hauteur atteint 9cm.
  • Vérifiez l’état et la réaction de votre gazon à cette nouvelle hauteur de 6cm :
    • Si le gazon est en bonne santé, dense, sans racines apparentes, vous pouvez descendre la hauteur de coupe d’1cm.
    • S’il n’est pas suffisamment dense, recommencez les tontes dès 9cm à une hauteur de coupe de 6cm jusqu’à ce que le gazon soit bien stabilisé.
  • Tondez le gazon à 5cm lorsqu’il atteint 7,5cm. Répétez les tontes à cette hauteur jusqu’à ce que le gazon soit stabilisé et dense.
  • Tondez enfin le gazon à 4cm lorsqu’il approche 6cm. Faites bien attention à ne pas laisser le gazon pousser au-delà de 6cm, sans quoi vous tondrez plus d’un tiers de la hauteur et risquerez d’endommager votre gazon.

Ayez bien en tête que plus le gazon est tondu court, plus il doit être tondu fréquemment.
Cette technique de tonte est réservée à un gazon bien implanté. La tonte doit être moins intensive lors de la création du gazon.

Les bonnes pratiques de tonte

La première bonne pratique est d’inspecter votre surface de tonte. Enlevez les obstacles (jeux des enfants, transats, …) et ayez un œil sur les éventuelles branches tombées ou cailloux qui pourrait endommager votre tondeuse et être dangereux en cas de projection par la rotation des lames.

Mettez vous à l’aise pour tondre et profiter de l’ambiance de votre jardin, mais n’oubliez pas la sécurité. N’hésitez pas à vous équiper de gants et de bottes qui, en plus de vous protéger, vous donnent le look du jardinier !

N’oubliez pas tondre lorsque l’herbe est sèche, ou légèrement humide, mais d’éviter lorsqu’elle vient de recevoir la pluie. Les lames de tondeuses sont moins efficaces sur l’herbe mouillée et risquent d’arracher le brin d’herbe plutôt que de le découper. Le passage de la tondeuse sur un sol humide peut également déformer celui-ci avec le poids de la tondeuse et l’enfoncement des roues sur le sol devenu malléable.

Ne tondez pas non plus en cas de période de sécheresse. Il faut laisser le gazon tranquille lorsqu’il n’est pas en condition de se développer normalement, notamment lorsqu’il est coupé de ses ressources en eau.

Dans l’idéal, la tonte s’effectue dans le même sens à chaque fois. Cette méthode sert surtout le côté esthétique en couchant et découpant les brins d’herbe dans le même sens, évitant un effet de pagaille. Néanmoins, pas de soucis si vous changez d’idée et souhaitez tondre dans un autre sens, cette méthode apporte un léger plus esthétique qui n’est pas forcément très perceptible.

Pour tondre, commencez par les contours de votre gazon puis les contours des obstacles comme les arbres, les parterres de fleurs, les balançoires ou encore les bassins. A la manière d’un coloriage, après avoir effectué les contours qui demandent plus de concentration et plus de temps, occupez vous de l’intérieur et finissez le travail sereinement en profitant de votre jardin.

Pour un meilleur rendu esthétique il est préférable de tondre dans le sens de la longueur. Les bandes plus longues donnent un effet de profondeur et ajoutent de l’harmonie contrairement aux bandes en largueur qui peuvent être perturbantes au regard en rapetissant et/ou fermant le jardin.

Si votre jardin comporte une pente accentuée ou une petit colline, effectuez la tonte du haut vers le bas et du bas vers le haut, mais ne tondez pas perpendiculairement à la pente. La tondeuse serait déséquilibrée, ne garantissant pas une tonte efficace et homogène, et elle pourrait s’abimer en se renversant ou en déversant ses liquides consommables. Si la pente est toutefois légère, pas de soucis, tondez comme vous le souhaitez.

Il est grandement préférable de ramasser l’herbe découpée par la tondeuse sous peine de voir des maladies se développer sur votre gazon. Vous pouvez alors équiper votre tondeuse d’un bac de ramassage, ou retirer l’herbe découpée au râteau à gazon le jour même voire le lendemain. Si votre herbe n’a pas subit de traitement chimique, elle peut être compostée ou être utilisée pour un paillage dans votre potager.

Le seul cas où vous pouvez laisser l’herbe sur votre gazon s’appelle un Mulching. L’idée est de nourrir le sol et le gazon avec les découpes. Pour cela, il faut obligatoirement découper très finement l’herbe pour qu’elle soit presque sous forme de poudre, et qu’elle puisse atteindre le niveau du sol. Certaines tondeuses sont équipées de cette fonction Mulching. Ne tentez pas cela si vous n’êtes pas certain de la bonne réalisation de la tâche. Une herbe qui n’est pas coupée assez finement gênerai le gazon et provoquerai le développement de maladies.

Enfin, pour que la tonte soit efficace et puisse entretenir un gazon de qualité, il faut penser à bien effectuer les autres tâches de l’entretien du gazon.

Avec quelle tondeuse doit-on tondre son gazon ?

Eh bien ici, cela va dépendre de votre temps, de votre sensibilité écologique et de votre budget !
On peut définir plusieurs groupes de tondeuses selon leur système de coupe, leur motorisation, et leur mobilité.

Par système de coupe :

  • La tondeuse à lames rotatives : le plus connu mais pas le plus efficace. L’effet rotatif va faire rencontrer une lame aiguisé et le brin d’herbe. C’est la rotation qui force la coupe. Lorsque la lame n’est pas des plus aiguisées, le brin d’herbe se retrouve arraché. Un brin arraché n’a pas un beau rendu esthétique, et susceptible de développer des maladies, et nécessitent plus de ressources pour repousser. Attention donc a choisir un bon modèle avec des lames performantes et aiguisées. Cette coupe s’assimile à la coupe d’un couteau. Si le couteau est bon, il glisse et découpe parfaitement, s’il n’est pas assez fin et aiguisé, il appui sur la matière et arrache. Un plus des tondeuses rotatives : elles permettent de tondre facilement des gazons peu entretenu voir des gazons en jachère.
  • La tondeuse hélicoïdale : le premier et le plus fiable système de coupe. Celui-ci s’apparente à la découpe d’un ciseau. Les lames hélicoïdales viennent rencontrer une contre-lame et les brins d’herbes se retrouvant entre les deux se retrouvent découpés nettement. Les tondeuses hélicoïdales sont réservées à la tonte de gazon entretenus et ne peuvent s’attaquer à des herbes hautes en jachère.

Par motorisation :

  • La tondeuse thermique : la plus puissante mais la moins écologique ! Les nouveaux moteurs 2-temps polluent moins que les anciens 4-temps mais la tondeuse thermique reste la tondeuse qui consomme le plus en carburant et en consommable. La seule raison d’en utiliser une, c’est de posséder un grand jardin fatiguant à tondre. Pour un petit gazon, optez pour l’électrique voire mieux avec la manuelle.
  • La tondeuse électrique : la tondeuse électrique est un bon compromis pour ceux qui nécessitent une tondeuse motorisée. Elle est économique et pollue bien moins que la tondeuse thermique.
  • La tondeuse manuelle : économique et écologique, elle séduit de plus en plus les jardiniers. La technologie a évoluée et ces tondeuses manuelles, autrefois pénibles à pousser, sont désormais aussi faciles que les motorisées. Parfaites pour les petits et moyens gazons.

Par mobilité :

  • La tondeuse autoportée : on monte dessus, et on tond ! Elle est réservée pour les grandes surfaces et à un coût élevé.
  • La tondeuse autotractée : la plus courantes, elle permet de ne pas avoir à la pousser. Très utiles pour les pentes et les grandes surfaces de tonte, elle l’est moins sur les petites surfaces ou elle est remplaçable par une tondeuse mécanique plus économique.
  • La tondeuse mécanique : la tondeuse mécanique est synonyme de tondeuse manuelle. Il faut la pousser, mais les mécanismes sont optimisés et elle ne demande pas une grosse force de poussée si vous tondez un gazon entretenu régulièrement.
  • La tondeuse robot : autonome mais couteuse, elle tond à votre place. Vous n’avez qu’à la régler et à la recharger. La qualité de coupe n’est toutefois pas optimale.

Si vous souhaitez savoir quel type de tondeuse vous conviendra, consultez notre page dédiée à la tondeuse à gazon.