Pelouse-et-Gazon.fr

Créer une prairie fleurie dans son jardin ?

Qu’est-ce qu’une prairie fleurie?

La prairie fleurie, ou pré fleuri, est un tapis floral composé de diverse variétés de fleurs sauvages et de graminées, que l’on trouve un peu partout dans la nature.

La prairie fleurie séduit de plus en plus les amateurs de jardinage, qui souhaitent avoir un petit coin champêtre dans leur jardin, leur donnant l’impression de se retrouver dans leurs souvenirs d’enfance, lorsqu’ils gambadaient dans les champs.

En effet, le pré fleuri a cette particularité de rappeler à quel point il est agréable d’avoir un petit bout de nature chez soi, rien que pour les odeurs et le plaisir des yeux.

Comment créer une prairie fleurie?

Avoir une prairie fleurie dans son jardin n’est pas si compliqué, mais il faut quand même y mettre un peu du sien dès la création.

Pour ce qui est des fleurs présentes dans la prairie, ce n’est pas le choix qui va manquer : il en existe de toutes sortes, le tout étant de bien savoir ce que l’on veut.

Mais pour bien choisir sa prairie, il faut prendre en compte certaines conditions afin d’avoir celle qui correspond le mieux à votre jardin, puis il faut savoir comment l’implanter et l’entretenir ;

  • Tout d’abord, il faut choisir le bon mélange de graines, car chaque mélange que l’on peut trouver en magasin a été spécialement conçu pour un environnement particulier. Certaines fleurs sont adaptées à des sols secs, humides ou doivent être plantées dans des endroits soit ombragés, soit ensoleillés. Il y a des fleurs de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Des espèces fleurissent durant 1 an et d’autres sont plus vivaces et repoussent l’année suivante.
  • Ensuite, il est recommandé de choisir le mélange qui sera le mieux adapté au climat de votre région, car les variétés divergent selon l’environnement et par conséquent, planter les fleurs qui poussent naturellement dans votre région vous garantira un meilleur résultat.
  • Puis, il faut choisir l’endroit idéal pour planter votre prairie, de préférence dans un endroit où personne ne marche afin de ne pas piétiner et casser les fleurs.

    Une fois l’emplacement choisi, vous devez préparer le terrain en bêchant à une dizaine de profondeur.

    La terre doit être débarrassée de tous les cailloux et mauvaises herbes.

    Vous n’avez plus qu’a égaliser avec un râteau et à commencer vos semis, de préférence au printemps.

  • Enfin, pour l’entretien il n’y a pas besoin de tondre ni d’arroser, les fleurs poussent toutes seules comme dans leur environnement naturel.

    Par contre, si vous avez des variétés annuelles, vous devrez les replanter l’année suivante, mais si vous avez des variétés plutôt vivaces, elles repousseront d’elles-mêmes.

    Seul le fauchage est nécessaire une à deux fois par an.

Qu’elles sont les avantages et les inconvénients d’une prairie fleurie?

Une prairie fleurie présente de nombreux avantages ;

  • Tout d’abord, comme dit précédemment, elle nécessite peu d’entretien, pas besoin de tondre ni d’arroser, donc permet de faire des économies d’eau.
  • Elle est très écologique car elle attire de nombreux insectes tels que les papillons et les abeilles et aide à préserver la diversités des espèces naturelles.
  • Quand elle est réussie, elle donne un aspect naturel et joyeux à votre jardin et est très esthétique.
  • Elle s’adapte facilement à la majorité des types de sols et donne de la valeur aux coins de jardins difficiles à cultiver et peu accessibles
  • Certaines espèces sont efficaces contre les parasites qui viennent dans le potager

Voici cependant quelques inconvénients de la prairie fleurie;

  • Il n’est pas évident d’éliminer les mauvaises herbes car difficile de faire le tri parmi toutes les tiges et les graines.
  • Il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle soit comme vous le souhaitez dès la première année, car il faut quelques temps pour savoir comment dompter ces fleurs sauvages.

1 Commentaire

  1. Lajotte Françoise

    Bonjour,
    Je n’ai pas un grand jardin?
    Sur le devant de la maison, environ 35 m2 : des fleurs et des aromates qui me demandent déjà beaucoup de travail.
    Sur le côté, deux plates bandes de fraisiers et environ 22m2 de potager en culture bio, style permaculture en butte.
    Ce potager s’avère trop important pour moi qui vit seule et je peux m’approvisionner chez une maraîchère bio fort sympathique à 2km de chez moi à des prix très raisonnablse, je veux donc le réduire à une seule butte plus large (cela ferait environ 4.5 m2).
    De plus depuis deux ans, le terrain est envahi par le liseron et vraiment je n’arrive à entretenir l’ensemble de mon jardin, quelques difficultés des hanches ne m’aidant pas. J’envisage donc de faire une mini prairie sur la parcelle d’environ 17 m2 restante du potager.
    Mes raisons:
    Je n’aime les pelouses.
    Je veux que cette parcelle soit agréable à la vue, pou moi et le voisinage.
    Je voudrais par dessus tout que la nature en profite: abeilles, papillons, guêpes et tant d’autres, peut-être le hérisson qui vient parfois chez moi (je remarque ses crottes 🙂 )
    Les mélanges tout prêts vendus en jardinerie ne m’attirent pas trop, trop d’annuelles souvent et trop de graminées, j’ai lu des témoignages qui témoignent de leur leur déception de ne plus voir que des graminées dès la seconde année.
    Mon rêve est de voir ce que je voyais étant petite fille, des coquelicots, des marguerites, des bleuets et des graminées magnifiques. Je veux bien y ajouter d’autres plantes et fleurs bien sûr!
    En ce moment je suis entrain de désherber profondément cet espace, oh que de racines de liseron! J’ai lu qu’il valait mieux semer la prairie en automne, aussi ai-je pensé a planter des pomme de terre en attendant car, je l’ai constaté, là où je plante des patates : peut d’intrus, sauf le liseron.
    Pourriez-vous m’indiquer des endroits (en achats sur le Web aussi) où je pourrais commander les graines adéquats à ce que je veux réaliser?
    J’habite les Côtes d’Armor, certes de la pluie mais finalement pas tant que ça et des étés de plus en plus chauds. En désherbant, je vois une terre ou la bêche entre plus ou moins facilement, les mottes d’herbes déterrées laissent leur terre sèche se défaire par secouage, on est loin d’une terre lourde d’eau… Et par ailleurs depuis quelques années en restriction d’eau concernant arrosage et autres utilisations d’eau hors domestique obligatoire, les nappes phréatiques étant aux plus bas et ne se ressourçant pas suffisamment au périodes humides.
    Pardon d’avoir été si longue dans mes descriptions.
    Merci d’avance pour toutes vos remarques et conseils.
    Bien cordialement,

    Françoise.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *